Association étudiante
-A +A

La Boîte à médias

La BAM encourage, valorise et promeut les créations présentant un intérêt médiatique et participe à des actions de valorisation et de diffusion du savoir et de la culture scientifique.

Rendre les médias plus accessibles

Bénéficiant des locaux de l’université Paris Diderot et de la Maison des Initiatives étudiantes de Paris, la petite équipe développe les ateliers en fonction des besoins et des demandes. « Cette semaine, par exemple, quelqu’un voulait réaliser des interviews pour la Fête de la Science. Il n’avait jamais fait d’interview son : du coup, on a fait un atelier de prise de son, puis de post-production pour apprendre à les exploiter. On organise vraiment les ateliers au fur et à mesure, en fonction des besoins ».

L’association propose du matériel amateur ou semi-pro, afin de respecter les moyens des personnes qui les sollicitent : « l’objectif est de rester dans la mesure de ce que des personnes peuvent utiliser de façon autonome », précise Geoffrey. 

Si l’accès ponctuel est libre, ceux qui assistent à tous les ateliers doivent payer une cotisation et devenir membres de l’association.

Valoriser l’échange des savoirs

Pour les mettre en place, chaque membre du bureau fait valoir ses connaissances dans un domaine : si Geoffrey anime volontiers les ateliers audios, il laisse Melvin et Julien préparer les ateliers vidéos.

Ce partage de compétences dépasse le seul cadre de la Boîte à médias, puisque l’équipe entend bien créer une synergie avec d’autres associations étudiantes spécialisées. Dans ce but, le président de BAM ! a tenté de contacter Radio Campus Paris, spécialisée dans le son, Télé Sorbonne ou bien encore CinéSept, association hébergée à l’université Paris Diderot. L’objectif ? Devenir un agrégat d’associations spécialisées dans la formation aux médias en « s’entre-aidant ».

« L’objectif est de faire un peu la même chose qu’un FabLab, mais un FabLab de médias, et de le faire à un endroit où chacun est libre de venir expérimenter de la création en média, voire produire son propre média de façon indépendante », explique Geoffrey. 

Ainsi, la Boîte à médias a déjà rempli le rôle de maison de production pour le court-métrage étudiant Dix Huit, dont la sortie est prévue en décembre 2016.  

L’expérience associative : un parcours du combattant récompensé

S’il était familier du monde associatif, Geoffrey ne connaissait pas les démarches pour créer une association. La première année a donc été une année d’ « expérimentation » : après plusieurs aller-retour en préfecture et avec l’aide de la MIE, la Boîte à médias est née et doit désormais être pérennisée. « Cette année, on se sent bien : on a l’expérience des premières routines, comme faire un bilan annuel, gérer la trésorerie, etc. ». 

Si l’association souffre encore d’un manque de visibilité, son calendrier se porte bien : « Ca fait 3 semaines que je fais quelque chose pour l’association tous les jours. N’allez pas dire qu’on ne fait rien, on est overbooké ! », s’enthousiasme le président.

Cette expérience, si elle est chronophage, est extrêmement riche. Organiser des réunions, des ateliers, gérer le matériel ou encore faire une affiche : Geoffrey et sa bande sont de véritables touche-à-tout.

Prochain objectif de l’association ? Après s’être ouverte à l’audiovisuel, la BAM ! veut sortir de sa boîte des ateliers de création d’expositions, pour « apprendre à monter une exposition de A à Z ».

Contact

Mots clés >